Road Trip en Californie

La fin de notre séjour à Montréal approche à grand pas, trop grands même. Et afin de profiter au mieux de notre situation, nous avons décidé de terminé notre aventure par un road trip d’un peu moins de dix jours dans l’ouest américain!

On the Road, Arizona

Profitant des vols intérieurs peu coûteux aux Etats Unis, notre première étape était de se rendre à l’aéroport JFK à New York. Nous avons une fois de plus pris un bus de nuit depuis Montréal.
C’est là que les aventures ont déjà commencé: le bus a cassé son moteur à 2h du matin en pleine autoroute. Seul espoir, un autre bus nous prend et nous amène à destination.

Voilà qui est fait nous avons pris un autre bus, seul problème toutes nos affaires sont encore dans l’autre bus :)
Heureusement nous les avons retrouvé à Albany (aaah Albany ce merveilleux endroit si glauque!).

Bref l’aventure continue et nous arrivons enfin à Times Square vers 9h du matin, ce qui nous laisse le temps d’aller à l’aéroport puisque l’avion ne décolle pour Los Angeles qu’à 20h.

de Montréal à New York et Los Angeles

Mais voilà, on sort dans la rue, et c’est le déluge, et ce sera le cas pour toute la journée. Super, ben voilà l’occasion d’aller voir un film à Times Square avec Al Pacino pas trop mal. Ensuite après un petit snack on se dirige tout doucement vers JFK, il est 16h00. On arrive bien en avance,  et parce qu’il n’y jamais deux sans trois, l’avion décollera avec 3h de retard!

L’attente est loooooooongue. On décolle enfin, on prend notre repas qui ressemble plus à un casse croute de survie qu’à un vrai repas, mais ça c’est American Airlines! et on arrive à Los Angeles à … 2h du matin, très pratique qu’on doit arriver à l’auberge dans la soirée!

Un taxi et 20 minutes plus tard, nous arrivons à Venice Beach et heureusement il y a un gars qui est là toute la nuit. Alors on monte on décharge et on se couche!

L’aventure commence réellement demain !

Venice Beach, Los Angeles, Californie

9h du matin, Venice Beach, California!

Notre auberge de jeunesse ne pouvait être mieux placée! Nous étions à 100 m du quartier très connu de Venice Beach, que l’on voit très souvent dans les séries TV et les films américains.

Venice Beach, Los Angeles, Californie

C’est ici que l’on voit tous ces clochards, ces tags, ces californiennes en petites tenus et en roller, ces gars body buildés mais aussi tous ces magasins de tatouages… C’est un endroit magique y’a pas à dire!

C’est également une plage qui s’apparente grandement à la plage d’Alerte à Malibu (Mitch Buchannon et Pamela Anderson en moins). Je dis apparenter, car la plage de Malibu se situe plus au nord, après Santa Monica.

Venice Beach, Los Angeles, Californie

Nous on a remplacé Pamela par notre propre lifeguard: Réjane Anderson!

Réjane en Lifeguard, Venice Beach, Los Angeles, Californie

Et lui, il est là juste pour illustrer la décadence de Venice Beach, c’est un concentré de tout ce qu’on peut voir ici: le look, tatouages, petit chien ridicule pour affirmé sa virilité et converses

Quel look! Venice Beach, Los Angeles, Californie

Là, ce sont les latinos body buildés.

Venice Beach, Los Angeles, Californie

Et ici, un illustre inconnu qui commence sa journée en faisant son yoga bien tranquillement. Remarquez y’a pire comme endroit…

Venice Beach, Los Angeles, Californie

Ca ressemble un peu à une île déserte paradisiaque quelques fois.

Venice Beach, Los Angeles, Californie

En remontant le long de l’océan au nord, on arrive à Santa Monica.

Ici sur Santa Monica Peer.

Guillaume, Santa Monica Peer, Los Angeles, Californie

La première journée, nous n’avions pas encore loué de voiture, nous nous sommes donc déplacés en bus (ticket journée 5$ pour les bus “bleus”. Mais c’est pas le prix qui pose un problème c’est la distance. La ville de Los Angeles est étalée sur pas moins de 100km alors rien que pour se rendre de Santa Monica à Hollywood il faut pas loin d’1h!

Pas grave, on visite la ville sans trop se fatiguer !

Rej, Star d’Hollywood, Los Angeles

Rej arborant le Hollywood Walk of Fame, signe que nous sommes bien arrivés!

Hollywood, Los Angeles

Seb dépose ses premières empreintes au Chinese Theater en tant que nouveau talent montant!

Seb, Walk of Fame, Hollywood, Los Angeles

Le fameux Chinese Theater.

La salle, qui compte parmi les plus célèbres du monde, présente en avant-premières la plupart des grandes productions hollywoodiennes, dans des conditions de projection parfaites. Ses horaires d’ouverture vont de midi à minuit.

À l’extérieur, devant ce bâtiment, les plus grandes stars du cinéma immortalisent leur passage en laissant leurs empreintes de pieds et mains dans le ciment. À remarquer, celles de R2D2 de Star Wars, de Donald Duck, d’Humphrey Bogart, Shirley Temple, et les minuscules talons de Marilyn Monroe.

À l’origine, une vedette de cinéma en visite sur le chantier pose son pied dans le ciment encore frais par accident. Il n’en faut pas moins à Sid Grauman, le fondateur des lieux, pour avoir l’idée de perpétuer la tradition. Chaque année, trois nouvelles empreintes s’ajoutent à la collection. (wikipédia)

Rej et Gui au Chinese Theater, Hollywood, Los Angeles

Aucune raison que je ne dépose pas mes empreintes non plus ! Et j’ai choisi une pointure: Bruce Willis aka John Mc Lane!

Gui, Walk of Fame, Hollywood, Los Angeles

Chinese Theater, Hollywood, Los Angeles

Il fallait que l’on s’arrête sur l’étoite Nicole Kidman ou Rej nous en aurait voulu!

Rej et Nicole Kidman, Hollywood, Los Angeles

Voici le Kodak Theater qui accueille chaque année la cérémonie des Oscars. Et au loin, si on a une très bonne vue, on peut voir le Hollywood Sign sur la colline.

Kodac Theater, Hollywood, Los Angeles

Walk of Fame, Hollywood, Los Angeles

Hollywood Boulevard.

Walk of Fame, Hollywood, Los Angeles

Quand on dit que de nouveaux films n’arrêtent jamais d’être tournés à Los Angeles, c’est loin d’être faux! On a vu pas moins de trois tournages dans la ville en une journée. On a même suivi une voiture de tournage qui filmait une voiture de luxe rouler dans les rues de Rodeo Drive.

Tournage, Hollywood, Los Angeles

Changement de Quartier, un peu à l’est de Hollywood, on arrive à Beverly Hills, autre coin très connu et très chic de Los Angeles. On se rappelle notamment de la série TV Bervely Hill 90210.

Beverly Hills, Los Angeles

Beverly Hills, Los Angeles

En descendant plus au sud, on arrive à Rodéo Drive.

C’est une rue commerçante de Beverly Hills, mondialement renommée pour ses boutiques de luxe et connue comme étant l’une des plus chères au monde. Par extension, « Rodeo Drive » désigne l’ensemble du quartier de boutiques de luxe englobant les rues adjacentes, comme Via Rodeo ainsi que des sections de Wilshire Boulevard et Santa Monica Boulevard.

Rodeo Drive, Los Angeles

Ici aussi on se souvient du film Pretty Woman, où Julia Roberts venait faire son shopping.

Rodeo Drive, Los Angeles

Rodeo Drive, Los Angeles

Voici le Regent Beverly Wilshire, que l’on aperçoit dans le film.

Beverly Hotel, Los Angeles

Hotel de Ville de Los Angeles

En continuant notre chemin, nous avons aperçu les studios Paramount Pictures, qui produisent de nombreux films hollywoodiens, notamment Indianna Jones, Titanic, Mission Impossible ou encore Volte Face.

Studios Paramount Picture, Los Angeles

Suite logique, nous sommes allés aux studios Universal, au nord d’Hollywood. Universal Studios est également un parc d’attraction où il y a de nombreuses attractions liées au cinéma.

Universal Studios, Los Angeles

Universal Studios, Los Angeles

Universal Studios, Los Angeles

Il y a également un village où se situent pas mal de boutiques souvenir et de snacks restaurants.

Universal Studios, Los Angeles

Et notamment le Hard Rock Café Los Angeles.

Hard Rock Café, Universal Studios, Los Angeles

Un panneau qu’on peut voir sur les autoroutes de Los Angeles: un affichage en direct du nombre de personnes décédées à cause du tabac. C’est assez flippant de le voir grimper en direct!

Fumer tue! Los Angeles

Los Angeles

Los Angeles

Forcément une photo d’un camion de pompier, pour agrémenter ma collection !

Firetruck, Los Angeles

Le deuxième jour, avant de prendre la route pour Las Vegas et de quitter dans un premier temps Los Angeles, nous sommes allés chercher notre voiture de location, près de l’aéroport. Nous pensions avoir trouvé une location pas chère si on la compare aux cadors Alamo, Avis …, mais une fois qu’il t’obligent à prendre les taxes obligatoires, comme celle de Californie, ben l’addition est assez élévée quand meme en fin de compte! Sales arnaqueurs!

Enfin bref, avec notre voiture nous sommes montés aussi loin que l’on pouvait pour apercevoir le Hollywood Sign.

Colline Hollywood, Los Angeles

Et franchement d’aussi près, ça le fait pas mal ;)

Hollywood Sign, Los Angeles

Ensuite, car il est déjà 15h passé, nous devons prendre la route pour Las Vegas! Car il y a près de 4h de route quand même!

Los Angeles Highway

Ici c’est notre voiture, une toyota corolla je crois.

Los Angeles Highway

L’autoroute dans les montagnes, les rochers et les tempêtes de sable.

Los Angeles Highway

En route pour Las Vegas!!

Los Angeles Highway to Las Vegas!

Pour faire plaisir à Réjane, on s’arrête à Mc Do histoire de se ravitailler et surtout de boire ! Parce que dans le désert il fait chaud!

Mc Donalds

Il est pas mignon ce camion? Sans doute pris en photo par Seb ou Rej parce que j’étais au volant et je les harcelais pour qu’ils prennent des photos des camions américains qui passaient! :)

Los Angeles Highway to Las Vegas!

Et nous voilà enfin arrivé à Las Vegas!

Première chose, trouver l’hotel, ce n’est ni le Bellagio ni le Caesar Palace mais une modeste auberge de jeunesse, et franchement pour 20$ la nuit à Las Vegas, je la recommande à tous!

Ensuite, direction le vieux Las Vegas et Fremont Street Experience! Le plus grand écran géant du monde. C’est un écran semi-cylindrique au dessus de nous. Incroyable!

Rej et Seb au Fremont Street Experience, Las Vegas

Seb, Rej et Gui au Fremont Street Experience, Las Vegas

Il y a un spectacle toutes les heures qui dure 5 minutes alors faut pas le louper! C’est un vidéo clip de Queen qui tourne en boucle :) We will rock you!

Fremont Street Experience, Las Vegas

Plus tard, direction le new Las Vegas via le “strip”, l’artère principale de la ville qui déssert tous les casinos.

Bon plan à savoir, le parking du Bellagio est gratuit alors ne vous privez pas, les casinos prennent déjà assez de sous comme ça !

Bellagio Hotel, Las Vegas

Il y a toujours un petit clin d’oeil à notre bonne vieille france, en l’occurence ici avec la Tour Eiffel de l’hôtel Paris.

Hotel Paris, Las Vegas

Planet Hollywood, Las Vegas

Hotel Paris et Planet Hollywood, Las Vegas

Le très connu Hotel Casino Bellagio.

Hotel Bellagio, Las Vegas

Rappelez vous c’est devant celui ci que toute la bande de Ocean’s Eleven fait ses adieux.

Hotel Bellagio, Las Vegas

Le Caesar Palace.

Ceasar Palace, Las Vegas

Ceasar Palace, Las Vegas

Ceasar Palace, Las Vegas

Ceasar Palace, Las Vegas

Le Venitian.

Hotel Venitian, Las Vegas

Rej devant le Hotel Venitian, Las Vegas

L’intérieur du Casino The Venitian, pour une fois qu’on arrive à tirer une photo de l’intérieur d’un casino … :)

Dans le casino Venitian, Las Vegas

Hotel Venitian, Las Vegas

Le Treasure Island Hotel Casino avec son joli bateau pirate.

Hotel Treasure Island, Las Vegas

Hotel Treasure Island, Las Vegas

Siegfried et Roy, les deux magiciens qui ont amusé les touristes pendant plus de vingt ans jusqu’à ce qu’un des lions avec lesquels ils faisait le spectacle n’attaque Siegfried au cou et à l’épaule, le paralysant. Le casino a beaucoup perdu avec l’arrêt du spectacle qui rapportait énormément à l’hotel casino.

Siegfried et Roy, Las Vegas

Las Vegas

Caesar Palas, Las Vegas

Le casino Excalibur.

Casino Excalibur, Las Vegas

Après une nuit courte, on quitte Las Vegas par le Strip pour rejoindre le Grand Canyon.
On repasse donc une dernière fois devant tous ces casinos qui sont certes bien plus impressionnants la nuit mais quand même.

Ici le Stratosphere Hotel dont la tour d’observation est la plus haute des États-Unis.

Stratosphere, Las Vegas

Caesar Palace, Las Vegas

L’hotel New York New York.

Hotel New York New York, Las Vegas

Et c’est reparti! Environ 5 heures de route pour rejoindre le Grand Canyon.

Highway to the Grand Canyon

Sur la route, on arrive près du Lac Mead à la frontière du Nevada et de l’Arizona.

Lac Mead, Nevada

Un lac superbe d’un bleuté époustouflant.

Lac Mead, Nevada

Lac Mead, Nevada

Rej à côté d’un Joshua Tree.

Rej au Lac Mead, Nevada

Seb au Lac Mead, Nevada

Lac Mead, Nevada

On approche du Barrage de Hoover.

Camion américain au barrage Hoover, Lac Mead, Nevada

Le Barrage Hoover, achevé en 1935 permet de développer l’agriculture et l’industrie dans cette région désertique.

Barrage Hoover, Lac Mead, Nevada

Rej au Barrage Hoover, Lac Mead, Nevada

Barrage Hoover, Lac Mead, Nevada

Direction Flagstaff, la ville où on dormira ce soir après être revenu du Grand Canyon.

En route pour le Grand Canyon

Highway to the Grand Canyon

Le Grand Canyon fut creusé par le fleuve Colorado qui prend sa source dans les rocheuses.

Grand Canyon, Colorado

Les dimensions du grand Canyon sont gigantesques : il s’étend sur environ 450 km de long entre le lac Powell et le lac Mead. Sa profondeur moyenne est de 1 300 mètres avec un maximum de plus de 2 000 mètres. Sa largeur varie de 5,5 km à 30 km.

Grand Canyon, Colorado

Le Parc est réputé non pas comme étant le plus profond ni le plus imposant mais surtout par le paysage qu’il propose, les traces de l’érosion du fleuve et les différentes states visibles.

Rej et Gui au Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Rej, Seb et Gui au Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Il y a des points de vue réellement époustouflants. C’est impressionnant. A cette altitude (près de 2000m), il fait très frais, à peine 7 degrés au mois de mai!

Grand Canyon, Colorado

Rej et Gui au Grand Canyon, Colorado

Seb et Gui au Grand Canyon, Colorado

Sébastien qui a tenté tant bien que mal d’escalader le Grand Canyon, et il l’a fait! :)

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

En fin de journée, on peut voir différents plans de différentes couleurs avec les rayons du soleil qui transpercent le ciel.

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Rej et Gui au Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Seb au Grand Canyon, Colorado

Rej et Seb au Grand Canyon, Colorado

Nous sommes restés jusqu’à la tombée du soleil pour contempler le paysage.

Grand Canyon, Colorado

Un compagnon mystérieux s’est invité.

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Rej et Gui au Grand Canyon, Colorado

Grand Canyon, Colorado

Nous passons la nuit à Flastaff donc, petite ville tranquille désservie par la légendaire route 66, malheureusement en “voie d’éxtinction”.

Road 66, Flagstaff, Colorado

Le tout est de savoir dans quelle direction aller!

Road 66, Flagstaff, Colorado

Lezard, Colorado

Au programme d’aujourd’hui: la traversée du nord au sud de l’Arizona et de ses magnifiques parcs.
Nous avons commencé par le Slide Rock State Park.

Slide Rock State Park

C’est un endroit magnifique aux couleurs superbes, du rouge, du jaune, du bleu, du vert, de toutes les couleurs!

Slide Rock State Park

Slide Rock State Park, Arizona

Et même si il faisait bien chaud et beau, l’eau reste bien fraîche!

Rej, Seb et Gui à Slide Rock State Park, Arizona

Notre petite escaladeuse.

Rej à Slide Rock State Park, Arizona

Rej à Slide Rock State Park, Arizona

Slide Rock State Park, Arizona

Slide Rock State Park, Arizona

Notre Playboy!

Seb à Slide Rock State Park, Arizona

Euh, pardon, Notre Playboy ;)

Gui à Slide Rock State Park, Arizona

Slide Rock State Park, Arizona

Slide Rock State Park, Arizona

Puis on reprend la route, direction Sedona.

Slide Rock State Park, Arizona

Sedona, Arizona

Sedona, Arizona

Nous voici à Sedona, charmante petite ville, bien qu’un peu trop touristique, mais bon l’endroit s’y prête plutôt bien il faut dire!

Sedona, Arizona

Un burger et c’est reparti !

Rej, Seb et Gui à Sedona, Arizona

Les belles plantes de cactus.

Cactus, Sedona, Arizona

Sedona, Arizona

Cactus, Sedona, Arizona

Parc suivant: Red Rock. Appellation facile, tout est rouge autour de nous!

Sedona, Arizona

Fleur de Cactus, Sedona, Arizona

Red Rock, Arizona

Des jolis petits colibris assoifés.

Red Rock, Arizona

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers Dead Horse Ranch State Park. On a troqué la belle couleur rouge de la terre pour des petits étangs au reflet superbe.

Dead Horse Ranch, Arizona

Dead Horse Ranch, Arizona

Dead Horse Ranch, Arizona

Et on reprend la route une fois de plus, mais l’heure est déjà tardive, et nous ne pourrons plus visiter de parcs aujourd’hui.
Nous continuons donc jusqu’à notre auberge du soir, à Phoenix.

On the Road, Arizona

Phoenix la capitale et la plus grande ville de l’Arizona (5ème plus grande ville des Etats Unis avec 1,5 M d’habitants) et pourtant on a vraiment pas croisé grand monde. C’est une ville assez austère, peu charmante, où on a l’impression qu’il n’y a pas trop grand chose à faire.

Soit ce n’est qu’un point de chute, une escale mais quand en plus il est difficile de trouver l’aurberge, ça commence à faire beaucoup.

On avait l’adresse, on y était on ne trouvait simplement pas l’auberge. Donc on a du demandé (en espagnol s’il vous plait) aux quelques personnes on ne peut plus suspectes du coin s’ils en avaient entendu parler, sans réponse positive!

Après maintes et maintes recherches, un panneau caché derrière un vieux palmier indiquait “Hostelling International”. Il fallait le voir!

Endroit presque insalubre au personnel très peu accueillant, la première phrase de l’hotesse d’accueil était “20 bucks” bon ok on paye et on va se coucher. Et même là malgré les chambres à moitié vide, elle ne voulait pas de chambre mixte. On s’est quand même débrouillé.

Tout ça pour dire que Phoenix, pas notre meilleur souvenir!

Le lendemain, nous repartons donc en direction de San Diego, notre plus grand trajet, près de 8h de route.

Mais sur la route, que de paysages différents et superbes.

Rej dans le désert d’arizona

Tout d’abord, le désert de cactus, le fameux Saguaro d’Arizona.

Saguaro, Arizona

On imagine, bien un western tourné ici. On a même trouvé des douilles de fusil par terre!

Saguaro, Arizona

On continue et à l’approche de Yuma, à mi distance et à moins de 10km de la frontière mexiquaine, un immense désert de sable.

Rej et Seb dans le désert, Yuma, Arizona

Seb dans le désert d’arizona, Yuma

Rej dans le désert d’arizona

Désert d’arizona

Gui dans le désert d’arizona

Quad dans le désert d’arizona

Dernier paysage invraisemblable, un désert de pierres en altitudes à 150km de San Diego.

Désert de pierre entre yuma et san diego

Tortue, Arizona

Désert de pierre entre yuma et san diego

Et nous voilà enfin arrivés à San Diego dans la soirée. Nous avons rapidement trouvé notre auberge. Auberge très cool, à deux pas de l’océan, avec plein de jeunes, bonne ambiance, bien sympa!

San Diego by night

Petit tour sur la rive opposée où l’on peut avoir une très belle vue de la skyline de San Diego.

San Diego Skyline, la nuit

Rej, Seb et Gui à San Diego, by night

San Diego, 8ème plus grande ville des Etats Unis et seconde de Californie est bien connue pour ses installations navales militaires mais aussi pour son immense zoo, l’un des plus grands zoo au monde et l’un des leaders en matière de protection des espèces menacées.

Girafe, Zoo de San Diego

Girafe, Zoo de San Diego

Pour les fan de la série TV Friends, on a bien cherché partout, aucune trace de Marcel, le singe de Ross ;)

Ours noir, Zoo de San Diego

Ours Polaire, Zoo de San Diego

Paon, Zoo de San Diego

Après être restés deux jours à San Diego, nous retournons finalement à Los Angeles d’où nous décollerons après demain pour rejoindre New York dans un premier temps puis Montréal.

Sur la côte californienne, Los Angeles

Une fois de plus aucun signe de notre auberge près de Marina Del Rey, Rej use donc de ses charmes pour demander de l’aide aux flics!

Rej avec les flics, LA

Retour sur Venice Beach.

Venice Beach, Los Angeles, Californie

Rej et Seb, Venice Beach, Los Angeles

Finalement, nous ne dormirons pas dans cette auberge, nous avons retrouvé deux de nos amis qui étaient en stage à Los Angeles et qui ont proposé de nous héberger pour la nuit dans leur squat à Santa Monica. Sympa les gars ;)

Venice Beach, Los Angeles, Californie

Coucher de Soleil sur la plage.

Sunset, Venice Beach, Los Angeles, Californie

Sunset, Venice Beach, Los Angeles, Californie

Sunset, Venice Beach, Los Angeles, Californie

Avant dernière soirée à Los Angeles et sur la côte ouest des Etats Unis, détour obligatoire par Mulholland Drive, artère très célèbre qui surplombe Hollywood et la ville de Los Angeles. La route, faite de virages incessants sur près de 15km a inspiré le film éponyme de David Lynch.

Mulholland Drive by night, Los Angeles

Dernière journée à Los Angeles. On fait un dernier petit tour en ville, où l’on aperçoit de jolis bolides!

Lamborghini, Los Angeles

On passe par Chinatown.

Chinatown, Los Angeles

Chinatown, Los Angeles

Chinatown, Los Angeles

Et cette fois ça y’est. On doit rendre la voiture ce soir.

Los Angeles Highway

Dernière fois que l’on emprunte la freeway. Près de 2500km plus tard, nous retournons à notre agence de location pour ensuite rentrer en métro à Santa Monica (en faisant un bon gros détour, il n’y a pas de chemin direct).

C’est la fin de notre aventure dans l’ouest américain. Que de souvenirs! Tant de paysages, de décors différents, d’ambiances, de couleurs, de climats. Je crois qu’il n’existe pas assez d’adjectifs pour qualifier la splendeur de cette région des Etats Unis. Ce qui est sur c’est qu’une semaine ne suffit pas pour tout voir.

Mais 1 semaine nous a permis de nous donner un très bel aperçu des richesses naturelles, culturelles et économiques de cette région.

Promis, nous reviendrons!

Bye Bye!

Road trip à Chicago

Aussitôt les partiels finis, Rej et moi avons décidé de partir en vacances (Seb reçoit sa famille et tous partent à Québec, voir son post ;) ).

Direction: Chicago, la ville d’Al Capone, des Dish Pizzas, la ville qu’on surnomme Windy City !
Le voyage promet d’être long depuis montréal, Chicago est en effet à à peu près 1200 kms de Montréal, mais ce n’est pas grand chose à l’échelle américaine! ^^

Ce qui est pratique c’est que de Montréal à Détroit, c’est pas très compliqué, prendre la 401 Highway et c’est parti !

Plan de Montréal à Détroit, via la 401

Nous sommes donc partis Mardi 18 au matin, 9h30 de Montréal, à bord d’une petite Hyundai rouge.
Il faut compter pas moins de 11 heures de voiture pour arriver à Détroit.
C’est long et tout droit mais les routes sont bien dégagées et la circulation est fluide, sauf à Toronto où à n’importe quelle heure, on est obligé de se tapper les bouchons !

Enfin voilà, nous arrivons à Détroit vers 22h, ville située juste de l’autre côté du bras de lac, qui fait office de frontière. On passe le pont et on arrive aux Etats-Unis. Ce qui est amusant c’est que depuis Toronto, ce n’est jamais indiqué Détroit mais simplement Windsor, la ville canadienne en face de Détroit.

On décharge les valises et on part se balader dans Détroit, ville considérée comme dangereuse et polluée, mais c’est juste le temps de la soirée, demain c’est chicago ! ^^

Il n’y pas grand chose à voir au centre ville, juste quelques belles places et de beaux batiments.

Détroit, centre ville la nuit

Downtown de Détroit by night

Gui et Rej au centre ville de Détroit

Gui et Rej au centre ville de Détroit

Les villes américaines et canadiennes sont bien décorées pour Noël, c’est vraiment une période de fêtes que les gens apprécient. On entend que des chansons de Noël à la radio, ça en devient même lassant à force!

Sapin de noël dans le downtown de Détroit

Même ici, il y a quand même des restes de neige ! Et une patinoire bien vide, oui pas beaucoup de monde dans les rues de Détroit !

Détroit, centre ville la nuit

Ca c’est “l’esprit de Détroit”, ne me demandez pas pourquoi! ^^

L’esprit de Détroit

Le long du lac, on a une jolie vue sur le centre ville, ses buildings et quelques statues et édifices originaux.

Le long du lac, à Détroit

Il faisait assez froid, voyez ici l’Eskimau ! (désolé pour ceux qui ne comprennent pas le jeu de mot ^^ )

L’Eskimau Réjane

Downtown de Détroit

Downtown de Détroit by night

Downtown de Détroit by night

Au bord du lac, on peut apprécier la vue sur le Canada, car c’est bien le Canada qui est de l’autre côté du lac!
Le lac a d’ailleurs tout gelé, et plein de fragments de glace se déplacent dans l’eau, mais on pas retrouvé Léonardo Di Caprio ! ^^

Vue de l’autre côté du lac, de la frontière, au canada depuis Détroit

Vue de l’autre côté du lac, de la frontière, au canada depuis Détroit

Un joli bateau amarré au bord du lac

Là c’est comme le Détroit walk of fame, je ne sais pas pourquoi non plus! ^^

Détroit walk of fame

Des gens sans doute célèbres et importants pour Détroit !

Des gens sans doute célèbres et importants pour Détroit !

J’adore les camions américains, je vais essayer d’implanter ceux là en Europe!

Les beaux Trucks US

Voilà, Détroit c’est fait maintenant direction la vraie destination de notre voyage: Chicago (dites Tchiiicago !!)

Itinéraire de Détroit à Chicago

SUr la route pour chicago!

On peut déjà apercevoir le centre ville de Chicago, avec la Sears Tower à gauche.

A l’approche du downtown de Chicago!

Et nous voilà plongés au coeur de Chicago, capitale mondiale de l’architecture moderne, au pied des gratte-ciel, où l’on aperçoit que rarement le soleil d’en bas.

Chicago est la troisième plus grande ville des États-Unis, elle est située dans l’ État de l’ Illinois et est le chef-lieu du comté de Cook, à 1 300 km à l’ouest de New York City et à 3 300 km au nord-est de Los Angeles. C’est la plus grande ville du Middle West. Elle se trouve sur la rive sud-ouest du lac Michigan, un des Grands Lacs de l’Amérique du Nord. La rivière Chicago traverse la ville. Fondée en 1770, Chicago est devenue ville officielle en 1837 (Wikipedia).

Chicago, c’est:

  • le plus gros trafic aérien des États-Unis
  • le plus grand marché aux grains du monde
  • le plus grand aquarium du monde, le plus vaste nœud ferroviaire du monde
  • le McDonald qui débite le plus de hamburgers !

Dans les rues de ChicagoC’est grand, c’est grand! Rien à voir avec Montréal!

Les Buildings de Chicago dans le downtown

Chicago a eu de nombreux surnoms au cours de son histoire, notamment « Porcopolis » (à cause des abattoirs), mais celui qui est resté est « Windy City » non à cause des vents venant du lac mais du fait de son incapacité, malgré les déclarations dithyrambiques des politiciens locaux, à inaugurer à temps l’Exposition de la célébration du 400e anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb sur le continent. (Guide du Routard)

Chicago a longtemps abrité de nombreux abattoirs, et la viande de boeuf, symbole de la ville et des Chicago Bulls, demeure très courante et très appréciée ici.

Premier repas: une bonne entrecôte de boeuf, très bon à chicago

Premier repas: une bonne entrecôte de boeuf, très bon à chicago

Downtown de Chicago

Marché de Noël de Chicago, où l’on peut voir Sue, le plus grans squelette de T-Rex au monde, visible au Field Museum.

Marché de Noël dans Chicago

Inédit, ce n’est pas pour les sans-abris mais bel et bien pour les pigeons que ce foyer a été créé.

Rassemblement de pigeons près du foyer

Des “Cops” de Chicago devant le gigantesque Christmas Tree.

Sapin de Noël au coeur de Chicago

Où c’est qu’on est Réjane?!

Downtown de Chicago

On se rapproche de la Sears Tower, que l’on voit encore petite ici, coincée entre plusieurs gratte-ciel.

Sears Tower de Chicago sous les rayons du soleil

Sears Tower de Chicago sous les rayons du soleil

Frappant aux Etats-Unis, le budget dépensé dans les drapeaux américains, presque aussi nombreux que la population! ^^
Exemple ici, devant la Sears Tower.

Sears Tower de Chicago sous les rayons du soleil et du drapeau des USA

La Sears Tower est un gratte-ciel de Chicago (Illinois), aux États-Unis, achevé en 1974 de l’architecte Bruce Graham. C’est à ce jour l’immeuble le plus haut des États-Unis. Dépassant le World Trade Center, c’était également le bâtiment le plus haut du monde (442 mètres et 108 étages) entre 1974 et 1998 jusqu’à la construction des tours jumelles Petronas de Kuala Lumpur en Malaisie. (Wikipedia)

Skydeck dans la Sears Tower de Chicago

Une fois grimpé au sommet, on peut apercevoir derrière un léger voile la ville de Chicago.
On peut voir le début du lac Michigan.

Vue depuis la Sears Tower de Chicago

Vue depuis la Sears Tower de Chicago

Ici, le downtown de Chicago

Vue du downtown depuis la Sears Tower de Chicago

Vue du downtown depuis la Sears Tower de Chicago

Vue du downtown depuis la Sears Tower de Chicago

Réjane observe le downtown depuis la Sears Tower de Chicago

Un carrefour routier assez impressionnant.

Carrefour routier de Chicago

Réjane la photographe à l’oeuvre

Au sommet de la Sears Tower, où sont affichés de nombreuses informations sur la ville, sur son histoire et sa culture.

Dans la Sears Tower de Chicago

Vue panoramique du downtown de Chicago

Nombreux journaux!

De retour tout en bas, auprès d’une sculpture en acier peinte, de Flamingo de Calter.

Downtown de Chicago

Downtown de Chicago

Downtown de Chicago by night

Chicago by night, sur le millenium park. L’été ce sont des fontaines.

Millenium park de Chicago by night

Millenium park de Chicago by night

Millenium park de Chicago by night

Ici la “Cloud Gate”, sculpture qui reflète la ville.

Millenium park de Chicago by nightMillenium park de Chicago by night

Millenium park de Chicago by night

Gui et Rej au Millenium Park de Chicago

La patinoire du Millenium Park.

Patinoire au Millenium Park de Chicago

Ici, c’est un pavillon où ont lieu de nombreux concerts l’été.

Millenium Park de Chicago

De retour en centre ville, sur State Street, la grande rue commerçante de Chicago.

Downtown Chicago

Michigan Avenue à Chicago

Réjane ici sur Michigan Avenue.

Michigan Avenue à Chicago

L’emblème de Chicago: le Bull! (au second plan ^^)

le “Bull” de Chicago

Ca ressemblerait presque aux tours de la banque à Kuala Lumpur.

Michigan Avenue à Chicago

Michigan Avenue à Chicago

Michigan Avenue à Chicago

Petit déjeuner chez Lou Mitchell’s, meilleur breakfast de la ville avec d’excellents pancakes, dans une ambiance très américaine, très feuilleton télé.

Petit déjeuner chez Lou Mitchell’s à Chicago

Pancakes chez Lou Mitchell’s à Chicago

Petit tour en métro dans le Loop.

Le centre de Chicago, le (Loop), est le deuxième plus important quartier des affaires des États-Unis après Manhattan à New York. Il s’étale sur environ 8 kilomètres de long entre les rives du lac Michigan et celles de la rivière Chicago, présente la particularité de posséder un réseau de rues qui s’enchevêtrent sur un triple niveau (voir le plan ci-contre), dont quelques-unes sont réservées aux piétons et aux bicyclettes. Il est relativement facile de se repérer dans Chicago, étant donné que les rues sont construites suivant un schéma rectangulaire avec le Loop du centre ville au milieu. Le Loop (c’est-à-dire « la Boucle ») doit son nom au métro surélevé qui tourne en boucle tout autour du centre de Chicago. Ce quartier , autrefois rudement mal famé a laissé place aux centres financiers et aux immeubles qui constituent une partie de la “skyline”. (Wikipedia)

Metro Loop à Chicago

Le métro passe au dessus des rues.

Metro Loop à Chicago

Metro à Chicago

Navy Pier, au bout de la jetée à l’est de la ville. Il y a une fête foraine ici avec une grande roue.

Vue de Downtown Chicago depuis Navy Pier

Navy Pier Chicago

Navy Pier Chicago

Et également un très joli panorama sur le centre ville de Chicago. Le lac michigan était gelé, des gros blocs de glace se déplacent lentement.

Vue de Downtown Chicago depuis Navy Pier

Petite soirée dans un bar / restaurant “House of Blues“. Très bonne ambiance blues avec un concert très agréable et un bon repas pour un prix non excessif.

House of Blues, Chicago

Originalité du restaurant, la déco de ses toilettes !!

Toilettes à House of Blues

Changement de décor. On se retrouve ici au Shedd Aquarium, le plus grand aquarium du monde.

L’aquarium John G. Shedd se trouve sur le Museum Campus Chicago qui regroupe d’autres institutions culturelles comme l’Adler Planetarium et le Field Museum of Natural History. Il fut inauguré en 1930 et était alors le plus grand aquarium du monde avec un total de 19 millions de litres d’eau et quelque 25 000 poissons. Il reçoit chaque année la visite de deux millions de touristes, ce qui en fait l’un des aquariums les plus fréquentés des États-Unis. Il abrite environ 2100 espèces animales, parmi lesquelles des poissons, des mammifères marins, des oiseaux, des serpents, des amphibiens et des insectes. (Wikipedia)

Un crabe géant.

Crabe au Shedd Aquarium Chicago

Oh la belle murène.

Shedd Aquarium Chicago

Shedd Aquarium Chicago

Shedd Aquarium Chicago

On a retrouvé Némo !! Il se planquait à Chicago depuis tout ce temps!

Shedd Aquarium Chicago

Lui n’a pas l’air très sympathique!

Shedd Aquarium Chicago

Tout au long de l’aquarium, il y a de grandes baies vitrées avec de magnifiques coraux.

Shedd Aquarium Chicago

Field Museum Chicago

Field Museum Chicago

Un énorme iguane.

Shedd Aquarium Chicago

Une bonne langouste!

Shedd Aquarium Chicago

Shedd Aquarium Chicago

Juste à côté du Shedd Aquarium, il y a le Field Museum.

Le Muséum Field d’histoire naturelle (ou Field Museum of Natural History) est situé à Chicago sur le Lake Shore Drive près du Lac Michigan. Il fait parti de l’ensemble connu sous le nom de Museum Campus Chicago. L’architecture de l’immeuble reflète le style initié par l’exposition mondiale World Columbian Exposition dans les années 1890. Il ouvre sous le nom de Columbian Museum of Chicago le 16 septembre 1893 mais est renommé en 1905 en hommage à Marshall Field (1834-1906), un important donateur.

Le Muséum est organisé en quatre principaux départements : l’anthropologie, la zoologie, la botanique et la géologie.

Parmi les plus importantes pièces exposées, il faut citer :

  • Sue, le plus grand et le plus complet squelette de Tyrannosaurus rex actuellement connu.
  • De belles séries anthopologiques notamment sur l’ancienne Égypte, les civilisations du nord-ouest du Pacifique et du Tibet.
  • Une très riche collection de grands animaux dont deux éléphants d’Afrique.

(Wikipédia)
Field Museum Chicago

Ce musée d’histoire naturelle est exceptionnel car il remet dans leur contexte de nombreux animaux, la mise en scène est très bien faite et le cadre très joli.

Field Museum Chicago

Oh s’il est pas mignon ce ptit Panda!

Field Museum Chicago

Field Museum Chicago

Grrrrrrr !!!

Field Museum Chicago

On peut trouver pour la plupart des animaux, des squelettes ou leur forme empaillée.

Field Museum Chicago

Field Museum Chicago

Ici, nous sommes dans le hall.

Field Museum Chicago

Et voilà SUE! le plus grand squelette T-Rex, le plus complet et le mieux conservé au monde!!

Field Museum Chicago Sue le plus grand T Rex

Field Museum Chicago Sue le plus grand T Rex

Voilà notre voyage s’arrête ici au Field Museum, demain nous rentrons à Montréal, et il faut du courage pour reparcourir les 1250 kms qui séparent les deux villes, mais ça vallait bien le coup tant la ville est exceptionnelle !!

Prochain voyage: New York !!

Week end à Toronto, aux chutes du Niagara et aux Etats-Unis

Très grand week end en perspective, après une bonne soirée, nous partons Vendredi 21 au matin de Montréal. Nous avons loué une ford focus break à l’agence AVIS (120 $ le week end trouvez moins cher ;) ).

Montréal - Toronto en Voiture

Direction Toronto, en Ontario, sans doute la ville la plus américaine du Canada, près de la frontière. La route promet d’être longue, car pas loin de 600 kms séparent Montréal de Toronto.

Guillaume, Réjane et Sébastien en route pour Toronto

Mais l’amérique du nord est bien connue pour ses interminables “Highway” et nous partons pour prendre la 401 qui va directement jusqu’à Toronto. Bien sur il aurait été trop facile de trouver la bonne route du premier coup. On a donc fait un petit détour par la ville d’à côté avant de rejoindre la Highway!

Montréal - Toronto en Voiture

Voici la voiture que nous avons louée, il s’agit d’une Ford Focus Break automatique très facile à conduire, avec tout ce qu’il faut comme équipements pour passer un très bon week end!

Ford Focus, voiture de location

Il est bientôt 7h30 et nous arrivons enfin à Toronto, soit près de 7h après avoir quitté Montréal, et la nuit commence à tomber. Objectif: trouver l’auberge de Jeunesse que nous avons réservée la veille.

En route pour les chutes du niagara

Une fois arrivés à la bonne adresse, excellent surprise, il s’est avéré, en fait, que nous avions réservé pour la veille !!
La personne concernée se reconnaîtra ! Un peu de négociation in english of course ’cause we’re in Ontario ! et nous quittons cette charmante auberge dans l’espoir de trouver où dormir pour pas trop cher. Espoir vite perdu devant les prix accablants des chambres dans la ville. Le choix de dormir soit dans une suite à 350$ ou dans le charmant coffre de notre Break était facile à prendre ! ^^

Ceci étant fait, on se gare (parking à 15$ partout dans la ville) et on part se balader dans la ville très festive (il n’y a quasiment que des boites branchées sur toutes les avenues).

Ici, seb prêt à faire feu devant le centre Rogers, qui abrite la plupart des rencontres sportives (principalement le Hockey), harmonieusement éclairé.

Seb, le photographe à Toronto

Le Rogers Centre à Toronto, palais sportif

Toronto by night, c’est différent de Montréal, mais pas moins joli.

Au pied de la CN Tower de nuit à Toronto

Ici sur l’avenue principale qui traverse la ville, beaucoup de circulation et de jeunes qui sortent.

Downtown Toronto by Night

Tout le monde est un peu fatigué, il faut dire que la route a été longue, il est grand temps de trouver un coin pour dormir car il est bien évident qu’il est impossible de dormir la nuit au centre ville.

Un petit détour obligé par le port de Toronto, qui offre une très belle vue sur le Downtown qui se reflète dans le lac Ontario.

Downtown Toronto by Night depuis le port de Toronto

Et voilà, c’est parti pour une bonne nuit de sommeil, très confortablement installés dans notre heureusement assez grande voiture. Un grand merci à nous- mêmes d’avoir pensé à prendre des coussins !!

Nuit dans la voiture, bien au chaud

Le lendemain matin, après avoir découvert la ville de nuit, nous partons à l’assaut de la CN Tower, le plus grand édifice, tour d’observation du Monde !!

Petit point historique (wikipedia):

“La Tour CN ou la Tour du CN ou, officiellement, la Tour nationale du Canada est une tour de 553,33 mètres située dans le centre de Toronto, au Canada, qui est devenue l’emblème de cette ville. La tour est parfois appelée la Tour du Canadien National car la compagnie ferroviaire du Canadien National (CN) était le propriétaire de la tour. Les touristes peuvent accéder seulement à mi-hauteur à une plate-forme comportant plusieurs niveaux entre 342 m et 351 m d’altitude : un restaurant tournant (qui accomplit un tour complet en 72 minutes), une plate-forme d’observation, ainsi qu’un plancher transparent. ”

La CN Tower de Toronto

147 étages et 30$ plus haut, nous voilà tous les trois bien au-dessus du lac et de la ville.

Réjane, Sébastien et Guillaume au sommet de la CN Tower de Toronto

Ici le downtown de Toronto, “à l”Américaine”

Le Downtown de Toronto depuis la CN Tower

Les frenchies en Ontario

Rej et Seb à Toronto

La tour est assez impressionnante non pas par sa belle structure car ce n’est pas vraiment le cas, mais par sa hauteur, elle domine tout le centre ville.

CN Tower de Toronto, la plus grande tour du Monde !

Il est un peu plus de midi et nous partons pour les chutes du Niagara, situées à un plus de 80 miles de Toronto.

Toronto - Niagara Falls

Direction les chutes du Niagara !

Guillaume, Réjane et Sébastien en route pour les chutes du niagara !

Petit extrait Wikipedia:

Les chutes sont un ensemble de chutes d’eau situées sur la rivière Niagara dans l’est de l’Amérique du Nord, à la frontière entre les États-Unis et le Canada.
Les chutes du Niagara (Niagara Falls en anglais) sont en fait triples :

  • Le « fer à cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes ;
  • Les « chutes américaines » (American Falls) ;
  • Le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre.

Bien qu’elles ne soient pas particulièrement hautes, les chutes du Niagara sont très larges. Avec un débit de plus de 2 800 m³.sec−1, elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord et certainement les plus connues à travers le monde.

Les chutes du Niagara sont renommées pour leur beauté. Elles sont aussi une source immense d’énergie hydroélectrique et leur préservation est un défi écologique. Cette merveille naturelle, haut lieu du tourisme depuis plus d’un siècle, est partagée par les villes jumelles de Niagara Falls dans l’État de New York aux États-Unis et Niagara Falls dans la province canadienne de l’Ontario.

Le temps était vraiment au rendez-vous, jugez- en vous même avec le superbe arc-en-ciel qui surplombe les chutes et qui est visible depuis le parc situé en face.

Parc des chutes du Niagara

Arc en ciel au dessus des chutes du Niagara

Que sommes nous devant cette merveille de la nature, majestueuse chute d’eau qui n’incite qu’à se jeter dedans !

Débit impressionnant des chutes!

De gauche à droite pour ceux qui n’auraient pas reconnu, le beau goss’ tout bronzé, la teen fashion palichonne et le fatal picard ravi.

Trois beaux goss’ aux chutes du Niagara

On peut également se balader en bateau aux pieds des chutes, mais en raison du tarif, et surtout à cause de la quantité d’eau qui se dégage des chutes , on ne peut pas ‘en profiter au maximum et encore moins  prendre des photos.

Les chutes du Niagara, vu du côté du Canada

Oui, vous avez raison, on ne se plaint pas du tout, on est même assez content d’être venu ^^

Seb, Rej et Gui aux chutes du Niagara

La tour de Niagara Falls où est situé un restaurant panoramique, tour hautement inspiré (à moins que ca soit l’inverse ?!) de la CN Tower de Toronto.

Restaurant de la tour de Niagara Falls

Là où la les chutes du Niagara perdent de tout leur charme, là où la magie n’est plus, c’est lorsque l’on s’éloigne de 200m des chutes pour se balader un peu dans la ville. C’est à n’y rien comprendre, on se croirait en plein Disneyland ! Il y a des parcs d’attraction de partout, des magasins, des restos, des touristes plein les rues évidement.

Les chutes du Niagara, c’est aussi un peu comme DisneyLand !

C’est vraiment dommage qu’un tel phénomène naturel soit encerclé de commerces et de pièges à touriste, moi qui croyait, il y a un temps, que les chutes se situaient dans un cadre 100% naturel, j’étais un peu loin du compte !

Burger King de Frankeinstein

La nuit tombe, le spectable peut commencer ! La nuit, les chutes sont éclairées par de très puissants spots de lumières, qui alternent le bleu, le rouge, le jaune le violet, que de belles couleurs qui illuminent magnifiquement les chutes.

Les chutes du Niagara, vues de Nuit

ça aurait été vraiment dommage de ne pas y passer la soirée!

Les chutes du Niagara, vues de Nuit

Les chutes du Niagara, vues de Nuit

Les chutes du Niagara, sous le clair de Lune

Bon c’est pas tout mais une telle quantité d’eau, ça donne sacrément soif. Alors même si je sais bien qu’une bière ça n’égale pas les chutes du Niagara, ça rafraichit drôlement quand même !! A la votre ;)

Rej, Seb et Gui au bar “branché” de Niagara

Et comme une fois n’est pas coutume, voici le charmant hôtel où nous avons passé notre deuxième nuit:

Une Ford Focus Break dans un champ, les tarifs étaient assez avantageux, donc on n’a pas osé dire non! ^^
Par contre, les nuits sont fraiches dans le coin !

Une bonne nuit au frais sans frais dans les champs

Il est encore assez tôt et nous sommes déjà dimanche matin, il est temps d’entrer aux Etats Unis.
Pas plus d’une demi heure pour que les serviteurs de Bush nous laissent franchir la frontière, le temps de tamponner nos Passeports, de répondre à deux trois questions (non pas d’armes, pas d’alcools, ok big boy?) et de payer 6$, oui en plus il faut payer !

Enfin bref, nous voilà sur le sol américain!

Douanes américaines pour rentrer aux Etats Unis

Les chutes sont visibles des deux côtés de la frontière et bien qu’elles demeurent plus impressionnantes du côté canadien, elles ne sont pas moins jolies de l’autre côté !

Les chutes du Niagara, vu du côté des Etats Unis

Rej, Seb et Gui aux chutes du Niagara

Les chutes du Niagara, vu du côté des Etats Unis

Les arcs-en-ciel sont toujours bien présents quoi qu’il en soit !

Arc en ciel au dessus des chutes du Niagara

Mais qui est-ce?! C’est Cooks le cookie bien sûr! He’s Back !!

Cooks le cookie aux chutes du Niagara

Seb, Rej et Gui aux chutes du Niagara

Il est temps de prendre le chemin du retour car la route est encore bien longue pour rentrer chez nous à Montréal !
Regardez la taille du parc national d’Adirondack sur une carte des Etats-Unis et vous vous rendrez compte !

Niagara Falls - Montréal

Petit passage éclair sur une plage de l’immense lac Ontario

Seb et Gui au bord du lac Ontario

Bien sûr, nous sommes toujours sur le sol US, patriotisme obligatoire !

Drapeau américain pour les patriotes

Let’s go back home !

Guillaume au volant, sur les highway des USA

Et voilà, c’est la fin d’un magnifique week end qui laissera des souvenirs inoubliables!
Un bon trip dans tous les sens du terme! Grandement conseillé à qui voudrait se balader dans le coin !

A la prochaine pour un prochain week end de folie!